Services publics et intempéries :

, par udfo36

Assez de double langage !

La Fédération des personnels des services publics et des services de santé FORCE OUVRIERE salue le travail remarquable et l’exemplarité des fonctionnaires et agents publics de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière qui interviennent pour porter secours et assistance aux victimes des inondations.

Une nouvelle fois, ils démontrent avec un sens aigu du service public républicain au service de l’ensemble des concitoyens, la capacité du service public à assurer la protection des biens et des personnes dans de telles circonstances.

La Fédération apporte également son soutien aux usagers et agents victimes de ces graves intempéries.

A l’occasion du congrès de « médecine d’urgence » le 3 juin dernier, le Président de la République déclarait : « Le service public, nous le rencontrons quand nous en avons le plus besoin et il est là…….S’il se produit des crises, des catastrophes et qu’il n’y a plus de service public, alors nous ne sommes plus en France ».

A l’heure où le gouvernement :
- remet en cause les services publics de proximité au travers, notamment, de la loi Notr et de la loi santé,
- réduit les effectifs et s’attaque au statut de la fonction publique,
- détruit le code du travail, les conventions collectives et la hiérarchie des normes,
- met à l’index le temps de travail des fonctionnaires…

La Fédération exige que le gouvernement cesse son double langage et renonce à cette politique de destruction des services publics.

Pour FO, il ne peut y avoir de République sans services publics. Aussi, FO réclame l’abrogation de la Loi Notr et de la loi Touraine dite «  modernisation de notre système de santé ».

Enfin, la Fédération apporte son soutien et appelle tous ses syndicats, militants adhérents, salariés, à amplifier les mobilisations et grèves unitaires qui se développent dans différents secteurs, notamment chez les territoriaux et les hospitaliers, pour le retrait de la Loi El Khomri.

Elle appelle à construire une manifestation nationale et grève interprofessionnelle d’ampleur le 14 juin prochain, organisées par FO, CGT, Solidaires, FSU, Unef, Unl et FIDL.

Paris, le 7 juin 2016